vendredi , juin 18 2021

Côlon irritable, causes, symptômes et traitement

Dans cet article, nous fournirons toutes les informations relatives au syndrome du côlon irritable, ses symptômes, ses causes et ses méthodes de traitement.

Parmi les maladies du côlon, dont la plus importante est le syndrome du côlon irritable (SCI – SSI), c’est une maladie très courante dans le monde industrialisé elle affect entre de 10% à 20%.

Les personnes atteintes d’une maladie du côlon présents des signes généralement des douleurs abdominales et des changements dans la défécation tels que des selles irrégulières, de la constipation ou de la diarrhée. Le patient peut y avoir des symptômes supplémentaires tels que flatulences, urgence de défécation et selles glaireuses.

Côlon irritable, causes, symptômes et traitement

Causes du syndrome du côlon irritable

Il existe de nombreuses causes du «syndrome du côlon irritable SCI – SSI» qui fonctionnent ensemble. parfois le patient peut avoir une de ces syndromes plus dominante et qui est l’element principale ou le déclencheur du développement de cette maladie chronique.

Des études ont montré qu’un changement dans la communication nerveuse et hormonale qui relie le cerveau et le système digestif autrement, les causes de ce changement peuvent être:

  1. Génétiques
  2. Environnementales
  3. Psychologiques

Les principales causes du syndrome du côlon irritable:

  • Trouble des mouvements intestinaux: le patient présente divers troubles a cause d’une anomalie au niveau du mouvement  de l’intestin grêle est particulièrement dans le côlon, ce qui provoque la diarrhée ou la constipation.
  • Augmentation la sensation douloureuse de la paroi du côlon, avec une sensation de pression relativement basse qui peut ne pas faire ressentir de la douleur à la majorité des patients.
  • Plénitude rectale: ou d’autres parties du côlon avec des quantités relativement faibles de selles, ce qui crée une pression de gaz relativement faible qui peut causer des douleurs abdominales et provoque une sensation de la nécessité d’aller au toilette fréquemment.
  • Causes psychosociales: plus de la moitié des patients atteints du SCI souffrent déjà de problèmes psychologiques tels que la dépression ou l’anxiété.

Symptômes du syndrome du côlon irritable

Symptôme du syndrome du côlon irritable est un problème chronique. Le syndrome du côlon irritable débute généralement à la fin de l’adolescence et se poursuit jusqu’au vingtaine. La durée de l’apparition des symptômes avant le diagnostic du syndrome – au moins trois mois.

Le diagnostic se fait après l’évaluation des symptômes selon certains critères, L’inexistence d’un problème organique doit être assuré car il se trouve des problèmes organiques qui présentent les mêmes symptômes.

Côlon irritable, causes, symptômes et traitement

L’un des symptômes courants du côlon c’est que le patient souffre généralement de douleurs spastiques dans le bas de l’abdomen, ces douleurs sont caractérisées par les éléments suivants:

  • La douleur disparaît après la défécation.
  • La douleur augmente en cas de stress et de tension psychologique également après avoir manger (environ une heure – deux heures).
  • La douleur n’apparaît généralement pas la nuit.
  • Les patients souffrent de constipation ou de diarrhée, parfois avec les deux problèmes.
  • De nombreux patients ont des selles dures le matin, suivies de selles plus molles, souvent accompagnées de sécrétions muqueuses.
  • Une autre plainte courante est une sensation de ballonnements dans la région de l’estomac.

La gravité et la fréquence des symptômes du syndrome du côlon irritable se varient d’une personne à l’autre et peuvent aller de symptômes très légers qui n’affectent pas la routine de la vie, à des symptômes sévères qui récurrents qui nuisent à la qualité de vie.

Remarque importante:

  • Les saignements de l’anus
  • La perte de poids
  • La diarrhée nocturne
  • La fièvre

Ces symptômes peuvent être causées par d’autre maladie et nécessitent un traitement différent et une évaluation médicale dirigée.

Côlon irritable, causes, symptômes et traitement

Diagnostique du syndrome du côlon irritable

Comment Diagnostiquer la maladie du syndrome du côlon irritable?

Le pronostic peut être établi chez le patient lorsque les symptômes persistent pendant des périodes prolongées et répondent aux critères énumérés ci-dessous.

Etapes et déroulement du diagnostic du syndrome du côlon irritable

Dans un premier temps, le médecin évalue:

  • La nature et la durée des symptômes
  • L’historique des maladies
  • Les antécédents médicaux
  • L’utilisation permanente de médicaments
  • Les habitudes (alimentation, tabagisme, consommation d’alcool, sexe, etc.).

Plus tard, le patient subit un examen physique complet.

Ensuite, selon les données, le médecin recommande d’effectuer des divers tests de laboratoire

  1. L’hémogramme, aussi appelé numération de la formule sanguine
  2. Analyses chimiques du sang
  3. Fonction thyroïdienne
  4. Divers tests sérologiques
  5. Tests de selle

En fonction des résultats des test initiale, le médecin décide si des tests complémentaires supplémentaires sont nécessaires, tels que le dépistage de l’intolérance au lactose, l’endoscopie, etc.

Critères diagnostiques

Douleur ou inconfort dans l’abdomen qui présente au moins deux des trois caractéristiques de la liste suivantes:

  • Soulagement de la douleur après la défécation.
  • Il apparaît en conjonction avec un changement de la fréquence de défécation.
  • Il apparaît en conjonction avec un changement de forme du tabouret.

Et aussi:

  • Fréquence inhabituelle de défécation (plus de trois fois par jour ou moins de trois fois par semaine).
  • Selles malsaines (grumeleuses, dures ou aqueuses).
  • Défécation inadéquate (effort, urgence ou sensation de défécation incomplète).
  • Selles accompagnées de mucus.
  • Sensation de flatulence.
  • Autres symptômes tels que: brûlures d’estomac, douleurs thoraciques, fatigue, anxiété et dépression.

Côlon irritable, causes, symptômes et traitement

Traitement du syndrome du côlon irritable

Afin de réduire et soulager les symptômes et la gravité du syndrome du côlon irritable, une alimentation appropriée, des changements dans la vie quotidienne et un traitement médicamenteux, ces elements doivent être associés nécessairement. Voici les traitements les plus importants:

1- Syndrome du côlon irritable alimentation: Thérapie nutritionnelle

Il est conseillé de se rendre chez une diététiste et de dresser un menu diététique approprié tout en examinant les différentes possibilités et l’effet des différents aliments sur l’apparition des symptômes.

Intolérance au lactose

De nombreux patients souffrent d’une malabsorption du lactose ou du sorbitol. Une absorption insuffisante de ces ingrédients peut entraîner des sensations de ballonnements, de flatulences et de diarrhée.

Le lactose se trouve dans les produits laitiers tandis que le sorbitol se trouve dans de nombreux produits diététiques (utilisé comme édulcorant artificiel).

Il est conseillé d’essayer d’éviter ces produits pendant une période d’essai afin de vérifier si les symptômes vont changer lors des changements de régime.

Un test peut être effectué pour évaluer la présence d’une intolérance au lactose. Si une intolérance au lactose est déjà détectée, vous pouvez continuer à manger des produits laitiers sans lactose ou utiliser des enzymes digestives.

Autres aliments à éviter

Il existe un autre groupe de produits alimentaires connus qui provoque des gaz et des ballonnements chez de nombreuses personnes. Un menu partiel comprend les aliments suivants:

  • Des haricots.
  • Chou.
  • Oignons frais.
  • Les raisins.
  • Dattes.
  • Raisins secs.
  • Café (caféine).
  • Vin rouge.

Il est possible d’essayer d’éviter de consommer ces différents produits alimentaires pendant de courtes périodes et d’essayer d’isoler un facteur spécifique, certaine personne peut avoir est le facteur dominant avec son effet négatif.

Quelles sont les recommandations?

Les éléments suivants sont recommandés:

  1. Suivez un régime riche en fibres (entre 20-30 grammes par jour): Les fibres alimentaires aident à prévenir la constipation, mais elles peuvent augmenter la gravité des diarrhées et des gaz, il est donc préférable de les manger en petites quantités puis d’augmenter progressivement la dose.
  2. Boire plus de liquides (en particulier de l’eau): Vous devriez boire 8 à 10 verres de liquide par jour. Il n’est pas recommandé de boire des boissons caféinées ou gazeuses.
  3. Consultez le médecin: Il est important de souligner qu’avant de modifier votre régime alimentaire, vous devez consulter votre médecin et un nutritionniste.

2- Changer votre mode de vie

Cela comprend les conseils suivants:

Prenez des repas réguliers: plusieurs petits repas tout au long de la journée peuvent soulager la diarrhée, les repas copieux riches en fibres soulagent les symptômes de la constipation.

  • Activité physique régulière: pour réguler l’activité intestinale et soulager le stress.
  • Évitez autant que possible la tension psychologique: si la tension est déjà présente, il faut essayer de la traiter par une psychothérapie, diverses thérapies de relaxation ou un traitement des réactions vitales.

3- Pharmacothérapie

Si les changements de régime et de mode de vie ne sont pas suffisants, un traitement médicamenteux est parfois nécessaire. Le traitement recommandé varie en fonction des symptômes de la maladie du syndrome du côlon irritable:

  • Antiépileptique: En cas de spasme colique, un médicament antiépileptique est administré, qui est pris au moment d’un repas.
  • Antidiarrhéiques : En cas de diarrhée, un médicament Antidiarrhéiques ralentisseurs du transit intestinal est administré.
  • Un médicament qui encourage l’activité du côlon: en cas de constipation, un traitement avec des fibres alimentaires est administré, et si ce traitement n’aide pas, il a été récemment approuvé que dans certains pays l’utiliser d’un médicament appelé Zolmak, encourage l’activité du côlon.
  • Antidépresseurs: Si le patient souffre également d’anxiété ou de dépression, le traitement par les antidépresseurs soulage considérablement les symptômes du syndrome du côlon irritable.

Il est important de mentionner: Avant d’utiliser tout médicament, consultez votre médecin.

À voir aussi

Gastrite et entérite: Dossier médical complet 2021

Gastrite et entérite: Dossier médical complet 2021

La gastrite et l’entérite ( Gastro entérite ) est l’un des problèmes de santé qui …

Gastro entérite? symptômes, diagnostic, traitement et remèdes de grand mère

Gastro entérite? symptômes, diagnostic, traitement et remèdes de grand mère

Qu’est qu’une gastro entérite? La gastro entérite est une inflammation et une irritation des tissus …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.