lundi , octobre 19 2020

poumons : fonctionnement,Échanges gazeux,ses éléments,Circulation…


Le poumon est un organe invaginé permettant d’échanger des gaz vitaux, notamment l’oxygène et le dioxyde de carbone. L’oxygène est nécessaire au métabolisme de l’organisme, et le dioxyde de carbone doit être évacué.


poumons : fonctionnement,Échanges gazeux,ses éléments,Circulation...

Échanges gazeux

La respiration externe, pulmonaire, permet la transformation du sang désoxygéné qui vient du cœur en sang oxygéné, qui y retournera pour être redistribué à l’ensemble du corps. Les échanges entre les alvéoles et le sang sont en fonction des différences des pressions partielles, un gaz diffusera de la pression élevée vers la pression basse selon la loi de Fick.
La pression partielle des alvéoles étant de 100 mmHg pour le dioxygène et de 40 mmHg pour le dioxyde de carbone quand respectivement elle est de 40 mmHg et de 46 mmHg dans le capillaire, l’O2 va des alvéoles jusqu’au sang et le dioxyde de carbone fait le chemin inverse. Le temps de contact entre le sang et les alvéoles est de 0,75 seconde, mais un tiers du temps seulement suffit pour atteindre les équilibres. Le système cœur-poumons est appelé petite circulation ; cette dernière a été mise en évidence la première fois par le médecin arabe Ibn Nafis en 1242 au Caire. Le poumon est une porte d’entrée pour certains micro organismes, virus, gaz et micro- ou nanoparticules toxiques.
En cas d’exposition chronique ou dépassant un seuil de toxicité aiguë, ces organismes et contaminants peuvent être d’intoxication et/ou de phénomènes inflammatoires et allergiques. Ainsi l’exposition à la pollution particulaire de l’air est source de phénomènes inflammatoires (facteur favorisant la cancérisation)3.


Mécanique ventilatoire

Dépendent essentiellement de la contraction des muscles respiratoires qui provoque un gradient de pression entraînant l’air à l’intérieur des poumons. L’inspiration est donc qualifiée d’active, la contraction du diaphragme, qui augmente le diamètre vertical de la cage thoracique et des muscles intercostaux externes, qui augmente le diamètre antéropostérieur, entraîne une diminution de la pression à l’intérieur des poumons et donc une entrée d’air.
L’expiration naturelle est un phénomène passif, résultant de forces de rappel élastiques lorsque les muscles se relâchent qui font revenir la cage thoracique à son volume de début d’inspiration et donc chassent l’air des poumons. On peut néanmoins réaliser une expiration forcée, qui est active. Elle fait intervenir les muscles abdominaux et les muscles intercostaux internes.
Segmentation pulmonaire

Les éléments de poumons :

Le poumon droit est divisé en trois lobes (supérieur, moyen et inférieur), le gauche divisé en deux lobes (supérieur et inférieur). À gauche, la partie lingulaire du lobe supérieur correspond au lobe moyen droit, tandis que la partie culminale (culmen) correspond au lobe supérieur droit. Les lobes sont séparés par des scissures, deux à droite (la grande ou « oblique », et la petite ou « horizontale ») et une à gauche (l’oblique).

Chaque lobe des poumons est divisé en segments pulmonaires :

La segmentation pulmonaire
Poumon droit
Poumon gauche
Lobe pulmonaire supérieur
Lobe pulmonaire supérieur
Segment  Apical
Le Culmen
Segment Apical
Segment Antérieur (ventral)
Segment Antérieur (ventral)
Segment Postérieur (dorsal)
Segment Postérieur (dorsal)
Lobe pulmonaire moyen
La Lingula
Segment Externe (latéral)
Segment Supérieur
Segment Interne (médial)
Segment Inférieur
Lobe pulmonaire inférieur
Lobe pulmonaire inférieur
Segment Apical (Fowler)
Segment Apical (Fowler)
Segment Péricardiaque (para-cardiaque)
Segment Péricardiaque (para-cardiaque)
Segment Antéro-basal (ventro-basal)
Segment Antéro-basal (ventro-basal)
Segment Latero-basal
Segment Latero-basal
Segment Postero-basal
Segment Postero-basal
Circulation pulmonaire

La vascularisation pulmonaire artérielle est double : le système pulmonaire et bronchique. Les artères pulmonaires apportent le sang veineux du ventricule droit pour l’oxygénation, leur parcours suivant les bronches. Les artères bronchiques proviennent de l’aorte ou des artères intercostales et apportent le sang oxygéné à la paroi bronchique au niveau des bronchioles terminales.

À voir aussi

poumon de fer

poumon de fer poumon de fer est une grande machine à la laquelle permet une …

Causes et définition de la Tuberculose

Description La tuberculose est l’une des infections les plus courantes dans le monde entier. Environ …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.