vendredi , octobre 16 2020

L’inflammation de la prostate :signes,types,facteurs,Traitement

La prostate est une glande entourant l’urètre au dessous de la vessie . Elle a pour fonction principale la production de liquide séminal qui est stocké dans les vésicules séminales et reçoit les spermatozoïdes testiculaires pour former le sperme qui sera expulsé par l’urètre lors des éjaculations.
Cette glande peut être touchée par trois grandes affections :
 l’infection  (prostatite)
 l’hypertrophie (hypertrophie  bénigne de la prostate)
 le cancer (adénocarcinome prostatique)

Les symptômes associés à l’inflammation de la prostate : un sentiment de chaleur extrême , le sens de la nécessité fréquente d’uriner , des crampes chronique des muscles , Se sentir comme une fièvre et la grippe, sentiment de refroidissement , une sensation de faiblesse .
l’inflammation de la prostate Peut  cause des problème dans la vie quotidienne chez la plupart des hommes au travail et les relations sexuelles et la capacité à se concentrer .
L'inflammation de la prostate :signes,types,facteurs,Traitement

Les signes de la maladie


Typiquement, les signes généraux sont marqués : fièvre supérieure à 38,5, frissons, grande fatigue.
Le patient se plaint de brûlures en urinant, d’avoir des difficultés à uriner (dysurie), d’uriner trop souvent (pollakiurie).
Il existe parfois un écoulement purulent au méat urinaire.
Les urines peuvent être troubles et malodorantes.
La prostatite aiguë peut se présenter avec des signes grippaux : douleurs musculaires diffuses, articulaires…
Rarement, est associée une sensation de corps étranger dans l’anus.
La prostatite chronique se caractérise par des douleurs périnéales chroniques, parfois dans la région anale. Il peut également exister des brûlures mictionnelles évoluant depuis plusieurs années.

Il existe trois types d’inflammation de la glande prostatique:

Inflammation de la prostate le plus souvent liée à un infection par une bactérie
Il s’agit :
 soit d’une prostatite aiguë en rapport avec une infection des urines ou avec une infection génitale (urètre, testicules) : il est URGENT de CONSULTER.
 soit une prostatite chronique parfois en rapport avec une infection. Bien que moins urgente, il est nécessaire de consulter dans les 10 jours.
Le traitement consiste à recevoir un antibiotique prescrit par le médecin après une analyse d’urine (ECBU : Examen Cytobactériologique des Urines) pendant plusieurs semaines.

  •  Signes d’une prostatite aiguë :
  – fièvre +/- frissons d’installation rapide (quelques heures)
  – mictions parfois plus difficiles et plus fréquentes
  – douleurs et brûlures à la miction
  – douleur périnéale (entre anus et bourses)
 Parfois atteinte génitale associée :
Ø  écoulement et douleur de l’urètre
Ø  infection du testicule (gros testicule douloureux)

  •  Signes d’une prostatite chronique :
  – difficultés à uriner (depuis des semaines)
  – pesanteur/douleur périnéale (entre anus et bourses)
  – parfois atteinte génitale associée
Ø  . Urétrite (écoulement urétral permanent ou récidivant entre les mictions
Ø  . Infection du testicule (testicule sensible)
– Les facteurs liés à l’inflammation de la glande de la prostate :

La prostatite est parfois la conséquence d’une contamination sexuelle (maladie sexuellement transmissible), en particulier après des rapports anaux (sodomie).
Bien souvent, aucun facteur déclenchant n’est retrouvé.
Chez le sujet âgé, la prostatite est fréquemment la conséquence d’une infection des urines, elle-même secondaire à une hypertrophie de la prostate qui favorise la stase urinaire. On parle alors d’adénomite.
– L’inflammation de la prostate , non bactérienne chronique :

Ce type est les plus graves, et cause des symptômes d’ une surprise comprennent une forte fièvre , frissons, sensation des symptômes de la grippe , des douleurs dans le bas du dos et autour des organes génitaux , le sentiment constant de la nécessité d’uriner , des problèmes de miction ( tels que la douleur , de brûlure ou de faible débit urinaire ) , et la pigmentation urine a la couleur du sang et de la douleur lors de l’éjaculation .
L’inflammation est chronique, qui commence à partir de la glande de la prostate , il ya toujours dans le gros intestin . Lorsque les bactéries ruptures dans le système urinaire et restent dans la prostate.
Le résultat de ce type de problèmes d’inflammation est graves  , l’incapacité à uriner , si elles ne sont pas traiter correctement ons .
– Une infection bactérienne chronique :

Cela est causé par un type de bactéries aussi . Mais il peut être le résultat de la présence de bactéries dans l’ infection des voies urinaires ou de sang .
Il se produit également dans certains cas, après la chirurgie, comme les retraits médicaux urine cathéter. Les symptômes de cette infection sont semblables comme les symptômes de la prostatite non bactérienne chronique bien plus léger et ralentir dans la propagation.
Les infections récurrentes de la vessie peut être un signe de la présence d’une inflammation chronique de la prostate .
– L’inflammation chronique est bactérienne :
Cette espèce est la plus répandue , qui est le type le plus difficile de diagnostic, de traitement , et parce que les causes ne sont pas connues . Les symptômes peuvent être comme l’inflammation bactérienne chronique, mais ne semble pas dans l’urine ou de la prostate liquide .
La présence de globules blancs peut être un signe d’inflammation .
Le traitement dépend toujours à essayer de soulager les symptômes plutôt que de guérir la maladie .
Traitement

Le traitement de la prostatite aiguë repose sur la prise d’antibiotique(s) (antibiothérapie).
Si les signes sont peu marqués, une simple antibiothérapie à domicile est possible, pour une durée de 2 à 3 semaines. Un antibiotique de la classe des fluoroquinolones est généralement efficace.
S’il existe une altération de l’état général ou une complication, une hospitalisation en urgence est nécessaire pour débuter une antibiothérapie intra-veineuse, souvent double.
Après 24 ou 48 heures, si les signes s’amendent, le relais par un traitement oral est entrepris et le patient peut sortir de l’hôpital après vérification de l’efficacité de l’antibiotique sur le germe (donnée par l’antibiogramme).
La durée du traitement sera de 3 à 4 semaines, plus longue si une hémoculture est positive.
Chez les patients très gênés pour uriner, il est parfois nécessaire d’ajouter des antalgiques, des anti-inflammatoires, voire des médicaments qui favorisent la vidange vésicale (alpha1-bloquants).
Les rapports sexuels doivent être évités ou protégés durant la durée du traitement.
Dans tous les cas, un examen d’urine de contrôle est indiqué après quelques jours d’antibiotiques et au terme du traitement antibiotique.
En cas d’infection transmise, le traitement des partenaires est systématique.

Le traitement de la prostatite chronique est souvent difficile. Il repose sur les antalgiques, la réassurance verbale et certaines règles diététiques (boissons abondantes, suppression des facteurs irritants comme les épices, le vin blanc…).

À voir aussi

Zinc améliore la fertilité

 Le zinc est un des éléments importants et rares minérales que le corps a besoin …

L’infertilité chez la femme: causes et traitement

L’infertilité est un des problèmes biologiques qui ont une très grave répercussion psychologique sur le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.