dimanche , octobre 18 2020

Hépatites A, B, C, D, E et G – Quelle est la différence?

L’hépatite désigne toute inflammation aiguë ou chronique du foie. Les formes les plus connues étant les formes virales (notées de A à G) et alcoolique. Mais l’hépatite peut aussi être due à certains médicaments, un trouble du système immunitaire de l’organisme. L’hépatite est dite aiguë lors du contact de l’organisme avec le virus et chronique lorsqu’elle persiste au-delà de 6 mois après le début de l’infection. L’hépatite peut évoluer ou non vers une forme grave ou fulminante, une cirrhose ou un cancer.
l'hépatite


L’hépatite est grave peut mener à la destruction du foie et, sauf transplantation hépatique, à la mort.


l’hépatite ?
L’hépatite est une inflammation du foie. Elle peut être causée par des virus et peut avoir de graves effets sur la santé. Plusieurs formes différentes de virus existent, notamment les types A, B, C, D, E et G.
Comment l’hépatite virale se transmet-elle?
Les types d’hépatite virale les plus fréquents au Canada sont l’hépatite A, l’hépatite B et l’hépatite C.

Le virus de l’hépatite A (VHA) se transmet habituellement par contact avec des aliments ou de l’eau contaminés par le virus.

Le virus de l’hépatite B (VHB) et le virus de l’hépatite C (VHC) se transmettent par contact avec du sang contaminé et le VHB peut aussi être transmis sexuellement. Le VHB et le VHC peuvent causer de graves dommages au foie ou le cancer du foie et les personnes atteintes peuvent nécessiter une transplantation du foie. Au Canada, environ 600 000 personnes vivent avec le VHB ou le VHC.
Comment puis-je savoir si je suis infecté?
Une personne infectée par le virus de l’hépatite peut présenter des symptômes comme de la fatigue et une jaunisse, mais beaucoup de personnes ne se sentent pas du tout malades et ignorent qu’elles sont infectées. Si vous croyez qu’il y a un risque que vous soyez infecté, consultez votre médecin afin de passer un test sanguin.
Hépatites A, B, C, D, E et G – Quelle est la différence?
Virus
Modes de transmission
Symptômes
Mesures de protection
Hépatite A
– Transmission, la plupart du temps, par une exposition à de l’eau contaminée ou à des aliments préparés avec de l’eau contaminée
– Transmission par voie oro-fécale (c.‑à‑d. lorsque des selles contaminées se retrouve dans la bouche d’une personne à cause d’un mauvais lavage des mains ou que des selles contenant l’hépatite A contaminent de l’eau qui est ensuite consommée)
– Jaunisse (coloration jaune de la peau et des yeux)
– Malaises
– Perte d’appétit
– Maux d’estomac
– Urines foncées
– Fatigue
– La plupart des personnes infectées par l’hépatite A se rétablissent naturellement.
– Vaccin contre l’hépatite A
– Se laver les mains adéquatement avant et après la préparation et la consommation d’aliments
Hépatite B
– Exposition à du sang ou à des organes contaminés
– Relations sexuelles
– Transmission de la mère à l’enfant
– Partage d’articles personnels avec une personne infectée (brosse à dents, rasoir, coupe‑ongles, aiguille, matériel pour renifler de la drogue)
– Jaunisse 
– Malaises
– Perte d’appétit
 
– Maux d’estomac
– Urines foncées
 
– Fatigue
– Absence de symptômes possible (au moins 30 % des cas graves ne présentent aucun symptôme)
– Vaccin contre l’hépatite B
– Relations sexuelles protégées
– Éviter de partager des articles qui peuvent être contaminés avec du sang (brosse à dents, rasoir, coupe‑ongles, aiguille, matériel pour renifler de la drogue)
Hépatite C
– Exposition à du sang ou à des produits sanguins  contaminés
– Transmission de la mère à l’enfant
– Relations sexuelles (dans de rares cas)
– Partage d’articles personnels avec une personne infectée (brosse à dents, rasoirs, coupe‑ongles, aiguilles, matériel pour renifler de la drogue)
– La majorité des cas ne présentent aucun symptôme
– Possibilité de jaunisse
 
– Malaises
– Perte d’appétit
 
– Maux d’estomac
– Urines foncées
 
– Fatigue
– Éviter de partager des articles qui peuvent être contaminés avec du sang (brosses à dents, rasoirs, coupe-ongles, aiguilles, matériel pour renifler de la drogue)
Hépatite D
– N’apparaît habituellement que chez les personnes déjà infectées par l’hépatite B 
– Exposition à du sang contaminé et, dans de rares cas, transmission par les relations sexuelles
– Partage d’articles personnels contaminés
– Jaunisse 
– Malaises
– Perte d’appétit
 
– Douleur dans la région de l’estomac
– Urines foncées
 
– Fatigue
– Absence de symptômes possible
– Vaccin contre l’hépatite B
– Relations sexuelles protégées
– Éviter de partager des articles qui peuvent être contaminés avec du sang (brosse à dents, rasoir, coupe‑ongles, aiguilles, matériel pour renifler de la drogue)
Hépatite E
– Répandue dans les  pays en développement
– Transmission par voie oro-fécale (c.‑à‑d. lorsque des selles contaminées se retrouve dans la bouche d’une personne à cause d’un mauvais lavage des mains ou que des selles contenant l’hépatite A contaminent de l’eau qui est ensuite consommée)
– Transmission la plupart du temps par une exposition à de l’eau contaminée ou à des aliments préparés avec de l’eau contaminée
– L’hépatite E peut être transmise de la mère à l’enfant, mais elle est plus fréquente chez les adultes
– Jaunisse 
– Malaises
– Perte d’appétit
 
– Maux d’estomac
– Urines foncées
 
– Fatigue
– 90 % des enfants infectés par l’hépatite E ne présentent aucun symptôme
– Se laver les mains adéquatement avant et après la préparation et la consommation d’aliments
– Redoubler de vigilance dans les pays en développement
Hépatite G
– Les sujets atteints sont souvent coinfectés par d’autres virus, comme l’hépatite C, l’hépatite B et le virus de l’immunodéficience humaine (VIH)
– Exposition à du sang ou à des produits sanguins infectés
 
– Transmission possible par le partage d’articles personnels contaminés par le virus
 
– Transmission possible de la mère à l’enfant à la naissance
– Transmission possible pendant les relations sexuelles
Absence de symptômes
– Vaccin contre l’hépatite B
– Relations sexuelles protégées
– Éviter de partager des articles qui peuvent être contaminés avec du sang (brosse à dents, rasoir, coupe‑ongles, aiguilles, matériel pour renifler de la drogue)
Comment puis-je me protéger?
Certains virus de l’hépatite présentent les mêmes facteurs de risque que d’autres maladies infectieuses, comme le VIH, les infections transmises sexuellement et la tuberculose.
Selon le type d’hépatite virale, vous pouvez réduire les risques d’infection en adoptant des pratiques sûres.
§  Lavez vos mains adéquatement avant et après la préparation et la consommation d’aliments.
§  Adoptez des pratiques sexuelles sûres.
§  Ne pas partager d’articles personnels qui pourraient entrer en contact avec du sang (p. ex. aiguille, rasoir, brosse à dent, coupe‑ongles).
Il existe des vaccins pour prévenir le VHA et le VHB. Toutefois, il n’existe aucun vaccin faisant l’objet d’une licence qui permet d’immuniser contre le VHC. Éviter tout comportement à risque est donc essentiel pour ne pas être infecté ou risquer de transmettre l’infection à d’autres personnes.
Que faire si je crois avoir été infecté par le virus de l’hépatite?
Si vous avez pris part à une activité qui aurait pu augmenter le risque d’infection, récemment ou dans le passé, vous devriez consulter votre médecin dès que possible. Il est possible de diagnostiquer les hépatites virales au moyen d’un test sanguin.
Il existe des médicaments pour traiter le VHB et le VHC. Si vous avez une hépatite virale, votre médecin peut vous renseigner sur les traitements appropriés pour vous. Ces traitements pourront permettre d’éviter de graves lésions hépatiques.
Un diagnostic précoce est essentiel, car le fait de commencer très rapidement le traitement augmente les chances d’éliminer le virus. Le traitement peut également réduire les dommages au foie et prévenir la transmission involontaire du virus. Consultez votre médecin pour discuter des différents traitements offerts.

À voir aussi

astuces pour nettoyer son foie

Digestion difficile, ballonnements, nausées… Engorgé, votre foie ne parvient plus à éliminer les déchets et …

hépatite D et E

L’hépatite D et E   L’agent delta, mis en évidence en 1977 provoque l’hépatite D. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.